Pressoir

S’il existe ailleurs des pressoirs à pomme pour le cidre, en Côte-d’Or, les pressoirs sont surtout destinés à presser le raisin pour la fabrication du vin. Jusqu’au 19e siècle, le pressoir est indissociable du bâtiment qui l’abrite et son fonctionnement nécessite de nombreux hommes. Sous l’Ancien Régime, les nobles et le clergé bénéficiaient du privilège du droit banal : les villageois pouvaient utiliser certains équipements comme le moulin, le four à pain ou le pressoir, contre redevance. Plus tard, seuls les plus riches viticulteurs possèdent un pressoir que les autres vignerons viennent utiliser contre rétribution. L’invention des pressoirs mobiles que deux à trois hommes suffisent à actionner, permet d’amener le pressoir dans la cour du vigneron. En dehors de la période des vendanges, les pressoirs mobiles étaient remisés à l’abri d’un toit.

Conseil Général © Marie-Laure GRUNENWALD

Loading...