Plaque écluse vers PouillyCanal de Bourgogne

Si aujourd’hui un éclusier surveille le fonctionnement d’une quarantaine d’écluses au moins partiellement automatisées, par le passé, chaque écluse avait son éclusier. Il logeait avec sa famille dans la maison prévue à cet effet lors de la construction du canal. Ainsi, 189 écluses et leur maison ponctuent le liseré d’arbres qui souligne le chemin de halage au long des 242 km du canal de Bourgogne. L’éclusier est responsable de l’entretien de l’écluse, du passage des bateaux dans les meilleures conditions de sécurité et de la fluidité de la circulation fluviale. Par le passé, l’éclusier n’avait qu’un jour de congé par an (la fête nationale).

Il devait assurer le passage des bateaux tous les jours du lever du soleil à une demi-heure après son coucher. En revanche la nuit, il n’était tenu qu’au passage des bateaux urgents bénéficiant d’une autorisation préfectorale. Aujourd’hui, le canal de Bourgogne est réservé à la navigation de plaisance et est fermé pour partie à la navigation de fin octobre à mars. 

Conseil Général © Marie-Laure GRUNENWALD