Sécurité des personnes

Avant de partir, consultez les prévisions météorologiques. 
En cas d’orage, ne tenez pas d’objet métallique, éloignez-vous des structures métalliques telles que les pylônes et les clôtures, ne vous abritez pas sous un arbre, surtout s’il est isolé, ou dans une grotte. 
Ne partez pas sans votre sac à dos qui doit contenir : un téléphone portable, un vêtement chaud, de l’eau, des fruits secs ou autres aliments pour éviter les fringales, un ou deux sacs poubelle, ainsi que, par temps ensoleillé, des lunettes de soleil, un chapeau, de la crème solaire, 
Vous pouvez également emporter des jumelles pour observer oiseaux, mammifères et autres animaux. 
Ne consommez pas l’eau des ruisseaux, sa limpidité apparente ne signifie pas qu’elle est potable. 
Ne présumez pas de vos forces : choisissez un parcours adapté à votre condition physique. 
Restez en mesure de vous localiser en tout point de la promenade (les panneaux de localisation, topo-guides ou tout autre descriptif du parcours facilitent ce travail de repérage). 
Pour appeler les secours, composez le 112 (numéro valable dans l’ensemble de l’Union Européenne). 
Prévention contre la maladie de Lyme transmise par les tiques : suite à une piqure passée inaperçue, une rougeur indolore qui a tendance à s’étendre peut apparaître. Il faut alors immédiatement consulter son médecin qui prescrira le traitement approprié. 
Partez avec une bicyclette munie d’équipements de qualité et en parfait état de fonctionnement. 
Portez des vêtements clairs pour être vus. 
Portez un casque à coque rigide qui protège d’éventuels traumatismes crâniens en cas de chute. 
Munissez-vous d’un gilet de sécurité. Il est obligatoire la nuit, hors agglomération, de même que de jour par temps sombre ou brouillard. 
Utilisez les aménagements cyclables spécifiques (couloirs, bandes, pistes) lorsqu’ils existent. 
Tendez clairement le bras pour indiquer tout changement de direction et assurez-vous que votre intention est bien comprise par les autres usagers. 
Roulez droit en évitant de zigzaguer sur la route ; maîtrisez votre vélo et votre vitesse en toutes circonstances. 
En groupe, ne jamais rouler à plus de deux de front et roulez en file simple en cas de dépassement par un autre véhicule ou sur une route étroite. 
En agglomération, soyez attentifs aux portières de voitures qui s’ouvrent au dernier moment et au revêtement de la chaussée (gare aux ralentisseurs et grilles d’égout mal positionnées, etc.). 
Sous la pluie et sur chaussée détrempée, anticipez le freinage car la distance pour s’arrêter augmente lorsque la chaussée est mouillée. 
Enfin, en cas d’incident mécanique, ne vous arrêtez pas sur la chaussée mais sur le bas côté droit de l’accotement.

Les principaux facteurs d’accident rappelés par la Fédération Française de Cyclotourisme

Non-respect de la signalisation (feux, stops, etc.), de la part des cyclistes comme des automobilistes 
Automobiliste ne prenant pas en compte le cycliste (vitesse excessive, croisement ou dépassement dangereux, "tourne -à-droite" trop rapide alors que le cycliste va tout droit) Défaut d'éclairage ou de visibilité des cyclistes 
Le tourne-à-gauche mal négocié du cycliste alors que l’automobiliste va tout droit

Vous aimerez aussi