Pourquoi il faut y aller ?

Le nord du département est un havre de paix au cœur de la plus grande forêt de Bourgogne.

Qu’est-ce qu'on peut y faire ? Y voir ?

On cherche un peu de calme ? On le trouve ici, dans un petit coin caché où on peut se ressourcer. Forêts et plateaux calcaires seront au milieu du futur Parc naturel des forêts de Champagne et Bourgogne, pour protéger l’écosystème de cette superbe région boisée. Planqués dans la forêt, les sources et les douix, ces résurgences naturelles caractéristiques du pays châtillonnais, se faufilent jusqu’à la toute jeune Seine. La forêt est traversée de part en part par des sentiers de randonnée bucolique à en perdre la tête. Du velours pour les amoureux, à pied à cheval ou en vélo, car c'est aussi la Mecque du VTT, avec ses pistes qui dévalent des plateaux à travers bois. Les massifs forestiers présents abritent d’ailleurs quelques espèces très rares, tels que le sabot-de-Vénus, la pivoine mâle ou bien encore la mystérieuse cigogne noire. Particularité naturelle du pays châtillonnais : l’humidité et les eaux calcaires provoquent également la formation de marais tufeux, favorisant le maintien de plantes à affinité montagnarde ou boréale. Bien foutu, ce petit monde !

Entre deux descentes, on n'oublie pas de s'arrêter à Châtillon-sur-Seine pour découvrir la genèse du grand fleuve, boire un verre de crémant produit dans le coin et s'aventurer dans le secret de la dame Vix au musée de la ville. Le plus grand vase au monde de la période celte y a été trouvé.

Une plongée dans l'Histoire, avec un grand H.