Pourquoi il faut y aller

Patrimoine, nature, gastronomie, Fête... Une vraie métropole, vivante et fière de son terroir. La ville « aux cent clochers » est devenue au fil des siècles une référence en termes de culture, patrimoine et art de vivre. Patrick Chirac dans Camping, de Dijon ? Ce mec n'est jamais venu à Dijon, c'est certain, sinon il saurait que la préfecture de la région Bourgogne-Franche Comté, ville d’art et d’histoire, Cité de la Gastronomie et ville Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO grâce aux Climats de Bourgogne, est une ville qui bouge toute l'année. Viens, Patrick, on va te montrer...

Qu’est-ce qu'on peut y faire ? Y voir ?

Quelle question... Tout. Dijon est le centre d'une agglomération de 260 000 habitants et peut se permettre de bomber le torse. Terre d'histoire tout d'abord. Les Romains ont créé Divio, les puissants Ducs de Bourgogne ont façonné Dijon. Ils ont transformé la ville à leur façon. À l'image du palais des Ducs et des États de Bourgogne, au cœur de la ville, qui abrite aussi le somptueux Musée des Beaux-arts (il est utile de rappeler à ce moment-là que tous les musées de la ville sont gratuits).

Terre gourmande aussi. C’est la cité idéale pour goûter aux plaisirs savoureux de la cuisine du terroir, notamment avec la présence de chefs illustres. La cuisine bourguignonne ne serait rien sans les produits phares de la région que vous trouverez aux quatre coins du centre-ville, en particulier sous les superbes halles du marché : le pain d’épices, les anis de Flavigny, la crème de cassis, les nonnettes ou encore la moutarde. Ville verte. Promenez-vous dans les 152 hectares de jardins, de parcs et de promenades de la ville. Ville de culture bien sûr : des dizaines de lieux de spectacle, de bars à vin, de festivals, de lieux d’exposition.

Aux portes de Dijon, partez découvrir les plaisirs de la nature en testant l’un des parcours acrobatiques aériens puis continuez votre balade vers la forêt de Val-Suzon. En prenant la route vers l’ouest, vous apercevrez Plombières-les-Dijon et son clocher bourguignon. En partant au sud, avant de commencer votre expédition dans le vignoble, arrêtez-vous à Chenôve aux pressoirs des Ducs de Bourgogne. Enfin à Marsannay-la-Côte, profitez d’un bon verre de vin, avec modération, qui pourra être blanc, rosé ou rouge, puisque la ville est la seule à produire les trois couleurs.