Le tourisme équestre est une activité de loisirs et de détente mais il faut respecter les règles de base de la courtoisie ainsi que le code de la route et le code rural. 
Avant de partir consultez les prévisions météorologiques et pensez à prendre votre téléphone portable.
L’équipement du cavalier
La bombe ou casque est indispensable. Les bottes ne sont pas obligatoires, surtout en été mais des chaps souples portées par-dessus des chaussures seront plus confortables. Evitez les chaussures sans talons (ex : baskets) qui glissent dans les étriers. Quant aux pantalons, ne choisissez pas ceux qui ont des coutures importantes et mal placées qui vous scient les cuisses et l'entrejambe ou ceux qui sont trop serrés et non extensibles. Pensez à attacher votre chapeau ou vos lunettes.
L’harnachement du cheval
Si vous partez pour plusieurs heures, mettez un licol muni d'une longe sous le filet, il vous permettra d'attacher le cheval en cas de halte. Vérifiez que le cheval est à l'aise également : embouchure adaptée et bien réglée, tapis de selle épais et bien dégarrotté, sangle en place sans risque de friction. Et contrôlez les « chaussures » du cheval : fers et pieds doivent être en parfait état.
L'assurance
Un cavalier propriétaire doit obligatoirement être assuré. Les cavaliers rattachés à un club sont assurés par le biais de leur licence fédérale. Si vous montez occasionnellement pendant les vacances, vérifiez que le club est couvert par une assurance responsabilité civile.
Avec un accompagnateur
Si vous sortez avec un accompagnateur, assurez-vous qu'il est compétent. Seul un cavalier dûment formé peut emmener un groupe de cavaliers. Il doit posséder un brevet de tourisme équestre ou un diplôme de moniteur ou d'instructeur. 
Réglementation
  • Tous les sentiers ne sont pas ouverts aux cavaliers. Respectez le balisage et les interdictions. N'entrez pas dans les propriétés privées ni sur les terres cultivées.
  • Le Code de la route assimile le cavalier à un véhicule. Celui-ci doit donc se tenir sur la droite de la route et respecter la signalisation routière.
  • La nuit, un vêtement portant des bandes lumineuses rouges derrière, blanches devant est obligatoire. Plusieurs cavaliers doivent traverser la route ensemble, après s'être alignés sur le bas-côté.
  • En agglomération, respectez les sens interdits. Marchez au pas et prenez soin de ne pas effrayer les piétons.
  • Quand vous devez croiser d'autres cavaliers, repassez au pas et ne laissez pas votre cheval s'approcher trop. Avant de dépasser un autre cavalier, demandez-lui l'autorisation. Ne passez pas trop près.
  • Quand vous marchez en file indienne, respectez les distances : 1,50 à 2 m entre le cavalier qui vous précède et vous.
  • Ne galopez pas sur un sentier que vous ne connaissez pas ou sans visibilité. Si le terrain est dur (route, sentier gelé) ou trop mou (boue profonde), on ne doit ni sauter ni galoper.
  • Ne sautez pas un obstacle sans avoir vérifié son abord et sa réception. Contrôlez aussi les branchages qui sont au-dessus.
  • Ne vous aventurez pas dans un gué sans en avoir jaugé la profondeur.
Belles balades en Côte-d’Or !