Pendant longtemps, seul le cadran solaire permettait avec la sonnerie des cloches de l’église, de connaître l’heure. Placé sur un édifice public (église, mairie, croix) ou sur la façade d’une maison, il était utilisé par tous les habitants. Les graduations de la table du cadran peuvent être gravées sur une pierre scellée sur la façade ou peintes directement sur le mur. Le cadran solaire méridional, qui permet de lire l’heure tout au long de la journée, est le modèle le plus courant : la table est fixée verticalement face au sud, le style ou gnomon (bâton) pointant vers le sol, parallèlement à l’axe des pôles. Son angle est déterminé suivant la latitude du lieu. Pour obtenir l’heure légale, il faut corriger l’heure solaire lue en fonction de la saison (heure d’été / d’hiver), du mois (équation du temps) et du fuseau horaire (longitude).