Localisation

Blagny-sur-Vingeanne

départ : Ecluse de Courchamps

Niveau de difficulté

Facile

Durée

1h30

Longueur

15 km
Fichier KML Fichier GPX
Signaler un
problème
Imprimer / télécharger

Profitez en famille de cette véloroute aménagée le long du Canal de la Marne et au bord de la Vingeanne, allant de Maxilly-sur-Saône à Blagny-sur-Vingeanne. Sur la route, laissez-vous charmer par les paysages verdoyants et les villages authentiques au patrimoine riche et varié.

Le long du parcours, , faites une halte à la maison de l'eau, de la pêche et de la nature à Heuilley-sur-Saône et ensuite une pause culturelle au Château de Talmay. Et n’oubliez pas d’allez jeter un coup d’œil au seul pont levis de Bourgogne situé à Cheuge près duquel fut tourné le film "la Veuve Couderc" avec Simone Signoret et Alain Delon. Enfin, admirez le viaduc d’Oisilly à décor de mufles de lion. Bonne balade !

Avant de partir, n'oubliez pas de consulter nos conseils de sécurité

Topoguide

Départ depuis l’écluse de Courchamps, le long du canal Entre Champagne et Bourgogne, qui relie la Marne à la Saône

Vous allez cheminer d’écluse en écluse sur le chemin de halage. Un parcours entièrement réservé aux déplacements doux. Aucune difficulté sur ce parcours sur lequel nous vous souhaitons la bienvenue. Et bonne route !

1 Rouler jusqu’à l’écluse 25. Attention, vous allez devoir traverser une route départementale pour continuer sur la Voie Verte. A gauche, vous pouvez quitter le parcours pour un peu de visite, et notamment la commanderie de la Romagne.

2 Viendra ensuite l’écluse 26. Attention, vous allez là devoir traverser le pont en voie partagée, car la Voie Verte change de rive.
3 Lorsque viendra l’écluse 29, vous aurez à couper une route départementale fréquentée. Elle relie Fontaine-Française à St Seine-sur-Vingeanne. 

Impossible de s’égarer, la Voie Verte se déroule, paisible, sécurisée, vous passez d’écluse en écluse. A la « 32 », vous aurez encore une route à traverser, en voie partagée. Et toujours le même appel à la vigilance.

4 Lorsque viendra la commune d’Oisilly, et que vous aurez passé l’imposant Viaduc qui vous toise, vous devrez marquer un stop. Soyez extrêmement prudents, des voitures peuvent surgir. Après quoi, vous rejoindrez Renève en tout quiétude, toujours au plus proche de la voie d’eau

5 Renève est l’un des points de vigilance de ce tracé. Vous traversez la Départementale 70, juste à l’entrée du village. Cet axe qui relie Gray à Dijon est très fréquenté. Malgré les panneaux de limitation, certains véhicules peuvent surgir à grande vitesse. Soyez extrêmement vigilants.

Plus aucune difficulté ne se présentera ensuite à vous jusqu’à l’arrivée à Maxilly-sur-Saône. La Voie Verte se déroule linéaire. Collez au cours d’eau, il vous emmènera jusqu’à l’arrivée. En passant près du village de Cheuge, appréciez le pont Levis construit par un certain Gustave Eiffel, et souvenez-vous que c’est ici que fut tournée la Veuve Couderc, le film avec Simone Signoret et Alain Delon. 

Le parcours se termine à hauteur de la halte fluviale de Maxilly-sur-Saône.

 

Côté patrimoine

Depuis 1907, ce canal marque d'un trait continu la bordure orientale de la Côte-d'Or mieux encore que la Vingeanne dont il emprunte la vallée. Ce faisant, il côtoie de près ou de loin châteaux, églises, lavoirs, moulins, forges et autres ouvrages d'un patrimoine bien pourvu... Il suffit d'ailleurs de suivre cette voie verte établie sur l'ancien chemin de halage pour découvrir les tout premiers éléments de ce patrimoine !

Échelonnées de Maxilly-sur-Saône à Courchamps, vingt écluses permettent à cette voie d'eau plate de franchir un dénivelé assez important. A côté de ces « ascenseurs hydrauliques », les maisons éclusières dressent leurs silhouettes caractéristiques. Deux styles les partagent. De la Saône à Licey-sur-Vingeanne, elles dressent sur l'écluse leur étroite façade percée d'une porte et une fenêtre double au-dessus. A partir de Fontenelle jusqu'à Courchamps, elles tendent sur l'écluse leur longue façade animée d'une porte encadrée par deux fenêtres au rez-de-chaussée surmontées d'un oculus et deux fenêtres à l'étage. Un puits et une remise s'élèvent bien souvent à proximité.

Chemin faisant, un œil attentif repérera le coffret en fonte d'une vanne, les gardes-corps quand le canal franchit un cours d'eau (à Beaumont sur les méandres de la Vingeanne, à Fontenelle sur la Torcelle qui passe en siphon), la maçonnerie soignée d'une tranchée éventrant une butte (à Beaumont)...

Impossible également d'ignorer les nombreux ponts jetés au-dessus du canal. Le viaduc d'Oisilly est le plus haut. Construit en 1888, il barre la vallée de la Vingeanne de sept arches elliptiques de 20 m de haut sur 294 m de long. Le pont-levis métallique de type Eiffel à Cheuge est le plus bas. Au ras de l'eau, il permet d'accéder à l'ancien moulin, décor du film de Granier-Deferre La Veuve Couderc (1971) avec Simone Signoret et Alain Delon. Tous offrent des profils et des matériaux variés : ponts métalliques du 19e siècle, ponts maçonnés en pierre profitant de la déclivité à la sortie des écluses, ponts routiers en ciment armé ou ponts en béton en arc...

Par ailleurs, une simple escapade en dehors de la piste roulante amène à quelques sites remarquables du patrimoine côte-d'orien. Les amateurs de châteaux iront jusqu'à Talmay, fier donjon médiéval dominant un corps de logis raffiné du 18e siècle. Ils visiteront Fontaine-Francaise, majestueuse demeure du 18e siècle fréquentée par Voltaire ou Mme de Staël... Mais aussi le château fort de la Rosière et son imposante silhouette médiévale à la frontière de la Bourgogne et de la Franche-Comté, l'ancienne commanderie templière de La Romagne au logis fortifié, le château de Saint-Seine-sur-Vingeanne associant tours rondes médiévales et logis du 18e siècle...

Ceux que le patrimoine spirituel intéresse apprécieront l'exceptionnel retable de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, le style gothique bourguignon de l'église de Saint-Seine-sur-Vingeanne connue aussi pour ses marques de tâcherons sur les murs, le discret calvaire de Pouilly-sur-Vingeanne, les peintures murales à Montigny-sur-Vingeanne ou à Fontaine-Française...

Et n'oublions pas, dans un registre plus modeste, les très nombreux lavoirs de la Vingeanne comme ceux de Beaumont, un des plus anciens de la Côte-d'Or (1806), Champagne, en forme de halle avec sa résurgence entourée d'une étonnante margelle circulaire, Montigny-Mornay-Villeneuve...

Conseil Général © Benoît OUDET

 

Carte interactive
  •  Hôtels
  •  Chambres d'hôtes
  •  Locations de vacances
  •  Hébergements collectifs
  •  Campings
  •  Aires de camping-car
  •  Restaurants
  •  Sites et monuments
  •  Musées
  •  Parcs et jardins
  •  Offices de tourisme
  •  Restaurants
  •  Producteurs
  •  Caves
  •  Aires de pique-niques
Chargement...