"La joie de contempler et de comprendre, voilà langage que me porte la nature".

  • Côte-d'Or Tourisme © H.MONNIER
    Les falaises
    En Côte-d’Or, les falaises se répartissent essentiellement dans les multiples combes qui entaillent les reliefs calcaires de la Côte et de l’Arrière-Côte.
  • Côte-d'Or Tourisme © J.M. SCHWARTZ - Forêt du Châtillonnais
    Les forêts
    La forêt côte-d’orienne a de multiples visages. Du Morvan cristallin aux plateaux calcaires, des corniches ensoleillées aux dépressions inondables ou marécageuses, elle est aussi variée que le sont les conditions des stations qui l’accueillent.
  • Côte-d'Or Tourisme © A.CHIFFAUT
    Les pelouses sèches calcicoles
    Les pelouses calcicoles sont des milieux ouverts, à formations végétales herbacées basses où le Brome érigé et divers fétuques occupent une large place.
  • Côte-d'Or Tourisme © S. CAUX
    Les prairies humides
    Couvrant au moins 20 % du département, les prairies sont variées et, comme la plupart des milieux naturels ou semi-naturels dans notre cas, dépendent étroitement du substrat sur lequel elles se développent.
  • Communauté de Communes de Gevrey-Chambertin © L. SERVIERE
    Une réserve naturelle
    Au cœur de la Côte dijonnaise, bordure calcaire de la plaine de Saône, la Réserve Naturelle Combe Lavaux – Jean Roland est entaillée par un réseau dense de vallées devenues sèches, globalement orientées ouest-est, lesquelles sont séparées par de vastes plateaux calcaires.