Belvédère de la Butte de Thil

Situé aux confins des quatre départements bourguignons, le massif montagneux du Morvan représente un bel exemple du patrimoine naturel bourguignon. Cet espace a d’ailleurs donné naissance à un parc naturel régional.

A ne pas confondre avec les parcs nationaux dont la vocation est de protéger la faune et la flore, un parc régional prend en compte les activités économiques du territoire et occupe un rôle de promoteur économique, social et culturel tout en veillant au respect des équilibres.

Loin de se replier sur lui-même, le parc constitue un espace de découvertes où se mélangent différents thèmes : vous pourrez découvrir le musée de la Résistance, l’écomusée du parc (Maison des hommes et des paysages), l'Herbularium, l'Arboretum…

Denrée précieuse et autre atout du Morvan : l’eau. Lorsque l’on parle des Grands Lacs, l’esprit  navigue vers les Etats-Unis ou, plus exotique encore, vers l’Afrique. Moins connus, les grands lacs du Morvan (Settons, Chamboux, Pannecière, Crescent, Saint-Agnan, Chaumeçon) reflètent pourtant une abondante présence d’eau dans la région. Créés aux XIXe et XXe siècles, ces lacs servent aujourd’hui à la production d’électricité et à la régulation des affluents de la Seine mais font aussi le bonheur des visiteurs en quête d’un peu de fraîcheur estivale.

Riche de paysages, de patrimoine et de coutumes, voilà un territoire bien accueillant. En témoigne sa forte tradition folklorique mêlant chants, danses et repas traditionnels.

Alors « bonjôr » comme on dit en patois morvandiau !